Françoise et Marie-Françoise de Modes et Travaux

FRANCOISE

Pour commencer un sujet sur les poupées à trousseau de Modes et travaux, il faut avant tout situer ce magazine.

Il naît de l'imagination d'Édouard et Renée Boucherit en novembre 1919.

Cette revue s'adressait à la classe moyenne de la population française, classe qui était un peu oubliée de la presse spécialisée dans les travaux dits domestiques.

M et T voulait faire de la femme aux revenus moyens, la "parfaite fée du logis", qui devrait s'habiller selon les critères d'une élégance discrète et qui respecterait les critères de bons goûts.

En bref, il faut occuper la femme du début du siècle!

Les éditeurs de M et T répondant à la demande des petites filles qui voulaient avoir leur propre page pour confectionner des vêtements pour les poupées, créent une nouvelle rubrique. Cette article s'appelait « le journal des petites filles de modes et travaux ».

Il en paraissait un par mois et s'inscrit parfaitement dans la plus pure tradition de la transmission de l'art de la couture.

Les petites filles apprenaient à manier l'aiguille en confectionnant des ensembles, tous plus ravissants les uns des autres et représentants la mode enfantine de l'époque.

Le journal annonce l'arrivée de Françoise, poupée de Modes et Travaux, en Mars 51 .  

L'article disait « Nous vous présentons Françoise que vos parents seront heureux de vous offrir pour vos Pâques, si comme nous n'en doutons pas, vous avez été sage...... »

Josette taille 39! Françoise n'a jamais eu le teint laiteux ni les yeux en verre.

Chaque mois, paraissait un patron pour les poupées qui variait selon les saisons.

Il y a un peu plus de 250 modèles de vêtements des années 50, 60 et 70! FRANCOISE

Cette poupée est un des modèles de JOSETTE fabriqué par SNF (Société Nobel Française).

Elle était déclinée en différentes tailles et M et T a choisi le modèle 39 cm. Françoise est née avec des cheveux moulés, dans les tons marron.

Elle a été d'abord fabriquée en Celluloïd mat.

Puis deux autres versions sont apparues avec les mêmes cheveux bruns moulés mais des yeux fixes en acétate, verts ou marron.

Suivront encore deux autres modèles mais en celluloïd brillant, avec les mêmes cheveux bruns moulés, yeux fixes bleus ou marron.

La dernière Françoise sera fabriquée en celluloïd brillant, cheveux bruns moulés et yeux peints!!!

Quelque soit le matériau utilisé où l'époque, le corps a toujours eu la même taille et la même forme.

En fait, il devait représenter le corps d'une fillette âgée de 7 à 8 ans. Les ongles et les mains de ces poupées sont toujours peints.

En novembre 1960, Françoise quitte le journal en saluant l'arrivée de Francette (qui fera objet d'un autre résumé).

Françoise sera toujours marquée : SNF et Made in France

 

MARIE-FRANCOISE

Marie-Françoise est très certainement un modèle conçu par SNF pour modes et travaux exclusivement.

Elle est annoncée dans le magazine de nov. 58, comme étant la petite soeur de Françoise. Elle a un corps de 39 cm, des yeux dormeurs et est marquée SNF. Cette Marie-Françoise fera une apparition éphémère dans l'année, ce qui fait d'elle maintenant un modèle très recherché.

Début 1959, Marie-Françoise est en polyéthylène et fait son entrée dans les pages du journal.

Elle arbore une magnifique chevelure implantée à la coupe courte. Ses yeux bleus ou marron sont en amande et dormeurs. Elle peut être brune ou blonde. Son visage s'est légèrement arrondi.

En 1962, ses cheveux s'allongent.

A partir de 1964, ces modèles de poupée ne seront plus fabriqués pas SNF qui a vendu ses moules à la société Petitcollin.

Pour des raisons techniques, Petitcollin va modifier son visage, et ses yeux vont s'arrondir.

Pour différencier les Marie-Françoise de cette époque transitoire, il faut regarder le dessus du crâne : si il est plat et mou c'est une SNF, si il est bombé c'est une Petitcollin, car les poupées de cette époque ne portent aucune marque.

En 1965, apparaît une nouvelle Marie-Françoise aux yeux ronds bleus ou marrons. Elle est fabriquée en polyéthylène dur avec soit des cheveux implantés bruns ou blonds, courts ou longs.

Enfin, de 1967 à 1989, son visage s'affine (c’est celui que nous côtoyons encore). Marie-Françoise est brune, blonde et depuis 78, rousse. Ses yeux sont bleus ou marrons.

Depuis 1989 jusqu'à nos jours, Marie-Françoise a intégré " les poupées chics de Paris". Elle est toujours fabriquée par Petitcollin qui la commercialise. On peut aussi la trouver dans la boutique de modes et travaux et au musée de la poupée à Paris. Elle ne fait plus partie du magazine modes et travaux. Toutefois, le journal édite parfois des modèles pour Marie-Françoise à la mode 2000!

A partir de 1989, les têtes sont en vinyle emboîtées et le corps en polyéthylène et sont marquées Made in France.

Elisabeth Chauveau qui partage toujours avec nous son savoir, précise :

"Effectivement en ce qui concerne la poupée "Françoise" en celluloïd je rectifie ma formulation il ne s'agit pas de reproduction, cette poupée n'était plus proposée à la vente car sa fabrication avait été arrétée, aujourd'hui elle est rééditée avec un nouveau matériau. C'est donc une réédition.

Pour "Marie-françoise" aucune ambiguité sa fabrication n'a jamais été interrompu, elle a toujours été commercialisée donc il s'agit bien de Marie-françoise tout simplement."

 

 Petite étude des visages de Marie-Françoise  

Voici deux visages de Marie-Françoise.

La brune a des yeux à balanciers. Le haut de son crâne est plat. Elle date de 62/64.

La blonde date de 64,a un crâne bien rond, ses yeux sont plus ronds.

Si on date chronologiquement ces deux visages de Marie-Françoise, on pourrait dire que la brune est la version n°3, la blonde la version n°4.

Faisons un bond dans le temps ( en attendant d'avoir tous les modèles intermédiaires ) et retrouvons-nous dans le début des années 80.

Cette version est la moins jolie de toutes les Marie-Françoise! Sa chevelure courte et de mauvaise qualité lui donne un air de Sylvie de Petitcollin.

La tête est branlante et dans certain cas elle s'enlève sans effort.

Nous voila maintenant dans les années 90. Le visage est celui que l'on connaît encore de nos jours mais le rouge à lèvres est plus clair que celui des années 2000. C'est le seul moyen de les différencier!!

 

Petit Clin d'oeil à mon amie Françoise qui m'a beaucoup aidé pour l'écriture de cet article. Vous trouverez son blog dans "mes liens"!

Voici donc un version "2000"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site